Des compte-rendus très subjectifs, par Naere Luna.

Popcorn – paspopcorn : Angry Indian Goddesses

angry-indian-goddesses

 

L’histoire de sept femmes indiennes, belles, jeunes, dynamiques. La plupart travaille (une actrice, une femme de ménage, une chanteuse, une femme au foyer,…) et se bat contre l’anti-féministe ambiant du pays. Elles se retrouvent à Goa, chez l’une d’entre elles, pour son mariage. Mais les événements ne se passent pas vraiment comme prévu, et plusieurs claques se lancent sur le spectateur durant ces 1h30 et quelques.

Ce qui m’a plu :

Des femmes indiennes héroïnes d’un film, ça semble rare et ça se démarque ! L’histoire est particulièrement bien ficelée, et la chute plus étonnante encore que tout ce qu’on peut imaginer.
Vous avez vu Mustang ? C’est un peu le même genre, mais avec des indiennes à Goa et non des turques en Turquie. Ca parle de garçons, de filles, de famille, de sexe,…
Côté sentiments, j’ai personnellement été servie ! J’ai pouffé, puis versé une larme, puis pleuré toutes les larmes de ma corpulence, et j’ai eu un sourire d’espoir en l’humanité aux dernières minutes…

Ce qui m’a moins plu :

« Rien », c’est une réponse ?
Le rythme effréné et la caméra à l’épaule donne à certains moments une sensation de vertige mais le jeu en vaut largement la chandelle.

Conclusion :

C’est un film Pop Corn.

2 août, 2016 à 19 h 23 min


Laisser un commentaire