Des compte-rendus très subjectifs, par Naere Luna.

La folle histoire du Petit Chaperon Rouge

affiche

Une jeune fille très « ado d’aujourd’hui »,

Une grand-mère qui zouk,

Un loup-garou qui effraye avec succès,

Un bûcheron qui n’a peur de rien (ou presque),

Deux oiseaux-multi-instrumentistes qui donnent de belles couleurs à l’histoire.

Une chouette interactivité avec le public.

1h30 de spectacle.

Beaucoup de « Libérééée, délivrééée ».

Tout plein de références pour les jeunes enfants et aussi les grands enfants.

6 novembre, 2017 à 11 h 39 min


Laisser un commentaire