Des compte-rendus très subjectifs, par Naere Luna.

Laurent Gounelle

Comme précisé dans un précédent article, pendant plusieurs années, je n’aimais pas lire. Je trouvais que c’était une perte de temps.

Et un jour, alors que je discutais de développement personnel avec un collègue, il me conseille un livre d’un certain Laurent Gounelle : L’homme qui voulait être heureux. « C’est une histoire, romancée, mais avec une réflexion profonde sur une façon de voir la vie », m’avait-il à peu près dit.

Je m’oriente donc vers ma bibliothèque de quartier et emprunte ce livre. Il ne m’a pas fallu plus de 4-5 jours pour le dévorer. J’ai été attrapée à pleines mirettes par cette histoire qui ne voulait plus me lâcher. Par la suite, j’ai lu :

Les dieux voyagent toujours incognito (mon coup de cœur parmi tous les écrits de cet auteur – réflexion – notamment – sur la façon dont on peut avancer dans la vie, une fois libéré.e de ses peurs)

Le philosophe qui n’était pas sage (belle réflexion – notamment – sur les habitants d’une forêt tropicale très loin d’un mode de vie européen)

Et tu découvriras le trésor qui dort en toi (réflexion très intéressante – notamment – sur les différentes religions)

A vous de lire !

13 décembre, 2017 à 22 h 06 min | Commentaires (0) | Permalien


Singing in the Rain

Au Grand Palais, Paris, le 2 décembre 2017.

Résultat de recherche d'images pour "singin'in the rain grand palais"

La salle :

Des sièges trop étroits

Trop peu de différence de hauteur entre chaque rang

Un son trop réverbérant

Le spectacle :

La plupart des scènes très fidèle au film

D’excellents comédiens-chanteurs-danseurs de claquettes

Des costumes et décors somptueux

Un final époustouflant

L’envie de monter sur scène et danser sous la pluie avec eux

5 décembre, 2017 à 17 h 23 min | Commentaires (0) | Permalien


Duels à Davidéjonatown

316

 

PLUS :

Des décors plutôt réussis

Beaucoup de loufoque

Une bonne mise en scène

MOINS :

Des personnages plus ou moins approfondis

Il faut s’attendre à beaucoup de blagues « en dessous de la ceinture »

6 novembre, 2017 à 11 h 41 min | Commentaires (0) | Permalien


La folle histoire du Petit Chaperon Rouge

affiche

Une jeune fille très « ado d’aujourd’hui »,

Une grand-mère qui zouk,

Un loup-garou qui effraye avec succès,

Un bûcheron qui n’a peur de rien (ou presque),

Deux oiseaux-multi-instrumentistes qui donnent de belles couleurs à l’histoire.

Une chouette interactivité avec le public.

1h30 de spectacle.

Beaucoup de « Libérééée, délivrééée ».

Tout plein de références pour les jeunes enfants et aussi les grands enfants.

6 novembre, 2017 à 11 h 39 min | Commentaires (0) | Permalien


Jésus, de Nazareth à Jérusalem

jesus

 

Ce spectacle est considéré comme une fresque musicale. Je ne sais pas trop ce que les créateurs entendent par « fresque », mais ce n’est effectivement pas un spectacle comme les autres. Ma critique ne sera pas longue :
Les voix chantées sont très bonnes (mention spéciale pour Anne Sila, Crys Nammour et Mike Massy). Néanmoins, je n’ai pas réussi à entrer dans l’histoire. La trame est trop décousue pour moi, avec trop de « blancs » entre chaque scène. Même si ça se fait de plus en plus, l’absence de musiciens « live » sur scène m’a un peu déçue.
Mais j’invite ceux qui vont y aller à se faire leur propre opinion (et la partager en commentaire si vous voulez.)

6 novembre, 2017 à 11 h 38 min | Commentaires (0) | Permalien


12345...14